En célébrant les 40 ans des Fonds régionaux d'art contemporain (Frac), le quartier culturel de Romainville se dote d'une exposition majeure à double localisation : Les Réserves du Frac Île-de-France et la Chaufferie de la Fondation Fiminco. Depuis le 15 octobre, cette présentation se veut non seulement une introspection sur le voyage historique des Frac mais également une projection vers des futurs emplis de désirs communs.

Fascinant, le concept de l'exposition veut dépasser la simple célébration historique. Au lieu de cela, plusieurs commissaires d'exposition ont été sollicités pour proposer une interprétation contemporaine des œuvres de la collection. Leur défi ? Établir un dialogue avec d'autres œuvres, tout en tenant compte de la réalité sociale actuelle. Le titre même de l’exposition, « gunaikeîon », évoque les pièces intérieures des maisons grecques et romaines où les femmes étaient traditionnellement confinées. Mais dans le contexte actuel, il s'agit plutôt d'une ouverture : ouvrir ces espaces d'exposition aux quartiers voisins et au monde extérieur, permettant ainsi une interaction fluide avec la société.

Parmi les chapitres de cette exposition, "Joue ou Perds" est proposé par Céline Poulin. Celui-ci est une célébration de la co-création, de l'art participatif et collaboratif. S'inspirant de "Joue ou Perds" de Claude Closky, Poulin explore la nature évolutive du jeu, la pédagogie et la transmission. Cette section est activement participative, invitant les usagers du Frac, les partenaires locaux et culturels, ainsi que le voisinage, à collaborer et co-créer, offrant ainsi une myriade de voix pour raconter le monde.

Dans une autre section, intitulée "Mes mensonges sont aussi les vôtres", Camille Martin aborde la nature ludique des polars. Inspirée par la peinture "Énigme 17" de Jacques Monory, Martin propose une enquête artistique qui joue avec le réel et l'illusion. Cette section offre un dialogue intéressant entre les œuvres des jeunes artistes et les pièces de la collection du Frac Île-de-France, s'étendant de 1972 à 2012. L'exposition ne se limite pas à être une simple rétrospective. Elle est un espace vivant où l'histoire rencontre le présent, où les œuvres du passé sont réinterprétées à travers le prisme des préoccupations contemporaines. Les Frac, avec cette célébration, montrent qu'ils sont non seulement des gardiens de l'histoire de l'art, mais aussi des acteurs dynamiques dans le paysage artistique actuel.

Les 40 ans du Frac sont une invitation à la réflexion, à l'interaction et à la découverte. Le passé, le présent et l'avenir convergent dans cette exposition, faisant de Romainville le lieu incontournable pour tous les amateurs d'art ce mois-ci. Pour les néophytes et les passionnés d'art, il s'agit d'une occasion unique de découvrir et redécouvrir l'art contemporain dans toute sa splendeur et sa pertinence.



Frac Île-de-France, Les Réserves

Jusqu’au 24 février 2024

43 rue de la Commune de Paris, Romainville  

 

Fondation Fiminco

Jusqu’au 16 décembre 2023

43 rue de la Commune de Paris, Romainville

 

Visuels © : Wolfgang Tillmans, Victor Burgin, Slvie Fanchon / Adagp, Paris, 2023, Shimabuku, Mathis Collins, Ken Lum, Katharina Bosse, Fabienne Audéoud / Adagp, Paris, 2023, Bruno Serralongue, Courstesy Air de Paris, Abdelhak Benallou 

 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite
 

Coup de coeur !