Historiquement, la rue Cadet, sur laquelle l'hôtel est érigé, remonte au XVIIe siècle. À l’époque, elle servait de passage à des parcelles maraîchères. Aujourd'hui, au lieu d'un établissement fatigué du XXe siècle au design dépassé, « La Fantaisie » offre un souffle de modernité tout en rendant hommage à son héritage horticole.

Ici, le projet initial a nécessité une restructuration significative, en démantelant les signes d'une architecture obsolète tout en conservant l'essentiel de la structure. Cette démarche de rénovation, respectueuse de l'environnement et économiquement efficace a d’ailleurs été saluée par le voisinage.

Au premier regard, l'hôtel impressionne par sa façade raffinée, conçue comme un grand filtre élégant. Elle offre aux chambres de vastes baies vitrées qui baignent les intérieurs de lumière, malgré la rue étroite. Ces fenêtres, accompagnées de petits balcons, assurent une relation directe avec l'animation de la ville tout en préservant l'intimité des hôtes.

À l'intérieur, l'hôtel a été pensé comme une escapade face à l'agitation urbaine. Les espaces de bien-être ont remplacé un ancien parking sous-terrain, et le jardin arrière a été agrandi et réaménagé. Ainsi, même en plein Paris, les visiteurs peuvent s'offrir un moment de tranquillité et de verdure.

La conception du rez-de-chaussée se veut particulièrement innovante. Il sert de transition entre le monde extérieur et l’intérieur de l'établissement. D'une part, les visiteurs sont accueillis par des commerces, sublimés par un travail minutieux de menuiserie. De l'autre, une verrière majestueuse donne l'impression, depuis le restaurant, d'être immergé dans un écrin de verdure, loin du tumulte parisien.

Mais le véritable joyau de l'Hôtel « La Fantaisie » se trouve en toiture. Exploitant un espace auparavant négligé, l'hôtel offre maintenant un bar et un rooftop, permettant de profiter d’un panorama exceptionnel sur les toits de la capitale. Cette zone vitrée, point culminant de l'expérience architecturale, renforce l'identité urbaine du lieu.

Les matériaux choisis pour ce projet témoignent également d'une profonde réflexion. La façade en zinc prépatiné de teinte gris-vert rappelle le paysage iconique de Paris, avec ses toits en zinc et cuivre. Cette esthétique est complétée par de grandes fenêtres en acier, dont le design s'inspire des serres maraîchères d'autrefois, un clin d'œil à l'histoire horticole de la rue Cadet.

 

Visuels © : Sergio Grazia 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite
 

Coup de coeur !