Pour la troisième propriété qu’elle réalise pour’Iconic House, Joséphine Fossey Office signe une interprétation unique de l’Art de vivre à la montagne. Un décor singulier inspiré par l’architecture moderniste reflétant une certaine quête de charme et d’authenticité́.

Aux côtés de l’Atelier Giffon, cabinet d’architecture d’intérieur lyonnais, Joséphine Fossey s’attache à concevoir des espaces où la frontière entre intérieur et extérieur s’estompe, privilégiant une atmosphère intimiste, chaleureuse, et un rapport à la nature.

Avec le Chalet 1550, Joséphine Fossey propose une nouvelle manière de penser la montagne, en s’éloignant de l’esthétique classique des chalets aux palettes neutres, pour faire la part belle aux teintes vives, aux matières brutes et aux formes géométriques. Un décor porté par une omniprésence de bois aux accents de repère d’initiés, qui mêle pièces vintage, mobilier sur-mesure et pièces de collection. Joséphine Fossey fait dialoguer peintres, sculpteurs et artisans de la région pour initier un nouvel art de vivre profondément humain, sous le prisme de la collaboration créative. 

Dans l’entrée, une console en chêne massif sculptée à la gouge, conçue sur-mesure par le jeune designer Ateljé Loupchat, invite la nature à l’intérieur. Le grand salon, pièce-maîtresse du Chalet, est bordé d’immenses baies vitrées ouvertes sur la Montagne, et abrite en son coeur une cheminée taillée dans une pierre en granit du Mont-Blanc de près de 7 tonnes. On y trouve également le lampadaire Prieuré en chêne massif de la Maison Henry Jacques Le Même, premier d’une série limitée à 30 exemplaires, réalisé à partir des archives de l’architecte Henry Jacques Le Même.

Joséphine Fossey a fait appel à l’ébéniste savoyard Sylvain Perrier pour réaliser l’immense table en bois laqué de la salle à manger, inspirée par le travail de Charlotte Perriand. Les chutes de bois de son atelier ont également été recyclées pour créer des petites sculptures géométriques et modernistes, nichées sous le toit de la salle à manger. À l’extérieur, une sculpture magistrale en acier corten faisant écho au style brutaliste, et au dynamisme singulier du ski, donne le ton. Elle est signée Jean-Baptiste Rozand, un artiste de la région.

Joséphine Fossey compose l’intérieur en portant une importance certaine à la cohérence globale, mais aussi à la justesse du détail : chaque élément de l’imposante bibliothèque du salon – livre d’art, roman, ou biographie – suit la ligne directrice de l’aventure, l’architecture, le rapport à la nature et l’introspection liée au cadre particulier de la montagne.

 

Visuels © :  Alice Mesguich

 



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

couvdasite
 

Coup de coeur !