Aborder une parcelle d’angle comme celle du 38 rue Terre-Neuve dans le 20e arrondissement de Paris implique une réelle réflexion du fait de sa position au croisement de deux rues qui expriment, chacune, leur propre identité. L’angle doit alors trouver le point d’équilibre entre les différents caractères que les artères de la ville expriment.

Ici, Nzi architectes a choisi une insertion silencieuse, faite de rappels, d’éléments minéraux et d’une colorimétrie commune, déjà présente sur site, pour dialoguer avec l’environnement.

Chaque corps de bâtiment prend une morphologie et un traitement de façade en fonction de la rue à laquelle il fait référence. Matériaux de façade et colorimétrie sont en accord avec le contexte tout en conservant une diversité architecturale, présente dans le quartier. L’identité du bâtiment d’angle se dessine à travers la lecture de l’immeuble voisin conçu d’une grille de fenêtres et des horizontales exprimées par des corniches. Cette lecture faite de superposition de volumes cherche à fragmenter la hauteur de l’immeuble réduisant dès lors son impact vertical.

Un skyline ouvert conçu par le cabinet permettra la pénétration des lumières dans la cour et des vues vers le ciel depuis le cœur d'îlot. Le projet propose de s’aligner aux gabarits existants en se raccordant au pignon côté rue Terre-Neuve le plus harmonieusement possible. Les formes courbes rappellent d’une certaine façon les formes ludiques adaptées aux bâtiments de petite enfance. 

Dans la cour, l’équipement de la petite enfance est le générateur principal du design de l’espace : des surfaces enveloppantes faites d’angles arrondis, de matières blanches et de lignes sinueuses et épurées.

L’approche contextuelle combinée aux exigences environnementales a poussé les architectes à travailler avec une façade sud largement vitrée permettant ainsi un apport solaire important. En été, le confort est permis grâce à l’ombre des balcons et aux volets qui protègent les façades les plus exposées.

Pour le bâtiment d’angle, une façade en brique est proposée, en accord avec certains immeubles de l’environnement proche. Les menuiseries sont en bois toute hauteur et les occultations ainsi que les encadrements, intégrées à l’épaisseur de la façade, sont en lames métalliques aux nuances chaudes. L’angle de l’immeuble est traité en arrondi, comme dans la cour. Un dispositif qui participe à l’affinement de l’impact visuel de la masse construite depuis la rue. Le RDC est traité par une façade métallique pleine, qui devient un mur rideau aluminium aux tons cuivrés en accord avec le bâtiment qui y fait face. 

Visuels © : Simon Guesdon



Logo-ML SiteADC

Book des Lauréats des MIAW

 
 BOOK MIAW INNOVATION 2023 COUV

d'architectures en kiosque

DA316SITE